Les aides auditives

Les aides auditives2019-01-31T17:20:04+00:00

Actuellement, il existe 3 types d’aides auditives. Ces trois solutions ont un traitement numérique du signal.

Les écouteurs déportés

Ce sont des appareils de types contour mais plus discrets puisqu’un élément électronique (l’écouteur) est placé dans le conduit auditif et le fil qui relie l’écouteur au reste de l’appareil est fin.

Les plus :

  • discrétion et légèreté

  • s’adapte aux pertes auditives légères à sévères

  • autonomie moyenne de la pile (entre 8 et 15 jours selon le modèle) ; peut être rechargeable

  • haute technologie

Les moins :

  • entretien régulier de l’écouteur placé dans le conduit auditif ; déconseillé pour les personnes sujettes à une production importante de cérumen ou à des écoulements.

  • risques « d’accrochage » avec les branches de lunettes ou les branchages

Les contours d’oreilles

Le  contour d’oreille se positionne derrière le pavillon de l’oreille ; il est relié par l’intermédiaire d’un tube plus ou moins épais à un embout sur mesure en résine qui pénètre dans le conduit auditif ou à un dôme standard en matière souple.

Les plus :

  • robustesse

  • autonomie de la pile (de 15 jours à 1 mois selon le modèle) ; peut être rechargeable

  • facilité de manipulation et d’entretien

  • s’adapte à tous types d’audition, solution auditive obligatoire pour les pertes auditives sévères et profondes

  • haute technologie

Les moins : 

  • moins discret que les autres appareils, même si leur taille a beaucoup diminué

  • encombrement

  • risques « d’accrochage » avec les branches de lunettes ou les branchages

Les intra-auriculaires

L’intégralité de l’électronique est située dans le conduit auditif dans une coque faite sur-mesure.

Les plus :

  • discrétion

  • utilisation de l’amplification naturelle du pavillon de l’oreille

  • aucun encombrement sur le pavillon de l’oreille

  • haute technologie

Les moins :

  • fragilité

  • faible autonomie de la pile (7 jours maximum) ; non rechargeable 

  • entretien plus fréquent, déconseillé pour les personnes sujettes à une production importante de cérumen ou à des écoulementspetit donc plus difficile à manipuler

  • pas adapté à toutes les pertes auditives ni à toutes les morphologies d’oreille